Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Déclarations et fonctionnement des Conseils de bon gouvernement > Démenti des accusations portées contre les zapatistes par le journal Cuarto (...)

Déclaration du CBG "Hacia la Esperanza"

Démenti des accusations portées contre les zapatistes par le journal Cuarto Poder

Conseil de bon gouvernement de La Realidad

samedi 6 octobre 2007

Le Conseil de bon gouvernement "Hacia la Esperanza", Caracol de La Realidad, dément les accusations publiées par le journal chiapanèque Cuarto Poder.

Au peuple mexicain,
Aux peuples du monde,
Aux compañeros et compañeras adhérents à l’Autre Campagne au Mexique,
Aux compañeros et compañeras de la Zezta Internacional,

Dénonciation : afin de démentir.

1. Nous nous référons aux informations publiées dans le journal local chiapanèque Cuarto Poder le 24 septembre dernier : nous affirmons que la journaliste Dalia Villatoro, signataire de l’article, est une menteuse, une rapporteuse de rumeur, une pisse-copie et une irresponsable pour avoir diffusé de fausses nouvelles et accusé l’Armée zapatiste de libération nationale, notamment en ce qui concerne l’arrestation de M. Erlindo López Hernández. Ce qu’elle rapporte est absolument faux, étant donné qu’aucune de nos instances ou autorités civiles ne s’est rendue sur les lieux ou occupée de cette affaire. C’est logique, car ignorant tout de cette affaire, nous ne pouvions pas agir en qualité d’autorités autonomes zapatistes.

2. Dalia Villatoro prétend faussement que 30 zapatistes masqués et porteurs d’armes de gros calibre ont arrêté Erlindo López. Et elle ajoute qu’ils l’auraient fait avec une énorme violence. Cela suffit à démontrer le caractère mensonger de cette journaliste excitée, qui ne mérite plus que l’on lise ou écoute dorénavant son travail de falsification car nous répétons qu’aucun d’entre nous n’a participé à une telle chose et que nous ne savions rien de toute l’affaire. Les personnes qui ont procédé à cette arrestation sont des habitants des communautés de Bademia, de San Antonio el Porvenir, d’Ojo de Agua et de Rosario, qui sont directement affectées par le projet dont Erlindo López Hernández, Agenor et Alfredo sont les promoteurs. Les communautés mentionnées s’opposent à leur projet d’écotourisme et les avaient déjà cités à comparaître par trois fois précédemment pour tenter de résoudre ce problème, mais ils ne se sont jamais présentés. C’est pour cette raison que l’on a procédé à l’arrestation de ce trouillard d’Erlindo. Nous espérons donc qu’après ces précisions vous aurez définitivement compris qui a arrêté cet individu. Madame ou Mademoiselle Dalia Villatoro, faites un peu mieux votre travail et cherchez les preuves de ce que vous dites ou écrivez avant de diffuser une information. Pour quelque problème que ce soit, on est tenu de bien connaître les circonstances afin de ne pas encourager la provocation.

3. La photo qui accompagne l’article dans le journal mentionné n’est qu’un mensonge supplémentaire. Elle ne correspond tout simplement pas au lieu où se sont déroulés les faits, ce qui est devenu une habitude du journal Cuarto Poder comme de la journaliste Dalia Villatoro. Ce journal invente n’importe quoi pour faire vendre, cette photographie ayant été prise on ne sait quand lors d’une des nombreuses rencontres que nous avons organisées. Et bien entendu, elle laisse entendre que ce sont des zapatistes qui auraient arrêté l’individu en question.

4. Ce sont les municipalités officielles, le gouvernement chiapanèque et le gouvernement fédéral qui sont les véritables responsables de l’arrestation d’Erlindo López Hernández car ce sont eux qui autorisent les menées des entreprises multinationales, autrement dit les riches. Ce sont des gens tels que le gouverneur Juan Sabines et Monsieur Felipe Calderón qui vendent toutes les richesses naturelles dont ils veulent s’emparer, c’est cela qui créent de tels affrontements entre partisans du PRI et du PRD dans les communautés non zapatistes.

Salutations.
Commander en obéissant !
Conseil de bon gouvernement "Hacia la Esperanza"

Taña, Florivel, Magali, Nicodemo, Saúl, Roel.

Traduit par Ángel Caído.
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0