Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte

Accueil > Communiqués et déclarations de l’EZLN > En route vers l’Europe...

En route vers l’Europe...

Commission Sexta de l’EZLN

mardi 13 avril 2021

En route vers l’Europe...

Commission Sexta de l’EZLN

Mexique

Le 10 avril 2021

Aux personnes, groupes, collectifs, organisations, mouvements, coordinations et peuples originaires en Europe qui attendent notre visite,
À la Sexta nationale et internationale,
Aux réseaux de résistance et de rébellion,
Au Congrès national indigène,
Aux peuples du monde,
Sœurs, frères et compañer@s :

Ce 10 avril 2021, les compañer@s qui constituent le premier groupe de délégué.es dans notre Traversée pour la Vie, chapitre Europe, se sont réuni.es dans le « Semillero Commandante Ramona » [1]. Il s’agit de la délégation maritime.

Lors d’une petite cérémonie, selon nos us et coutumes, la délégation a reçu le mandat des peuples zapatistes pour porter au loin notre pensée, c’est-à-dire notre cœur. Nos délégué.e.s ont un grand cœur. Il s’agira non seulement d’embrasser celles et ceux qui, sur le continent européen, se rebellent et résistent, mais aussi d’écouter et d’apprendre de leurs histoires, de leurs géographies, de leurs calendriers et de leurs façons de faire.

Ce premier groupe restera en quarantaine pendant 15 jours, isolé dans le Semillero afin de s’assurer qu’il n’est pas infecté par le dénommé COVID-19 et de se préparer pour le temps de la traversée en mer. Pendant ces deux semaines, elles et ils vivront à l’intérieur de la réplique du bateau que nous avons construite au Semillero.

Le 26 avril 2021, elles et ils partiront vers un port de la République du Mexique. Il.les arriveront au plus tard le 30 avril et monteront à bord du bateau que nous avons baptisé « La Montaña ». Pendant deux ou trois jours et trois nuits, elles et ils resteront à bord du navire, et le 3 mai 2021, jour de la Sainte Croix, Chan Santa Cruz [2], le navire La Montaña partira avec nos camarades en destination des côtes européennes, pour un voyage qui devrait durer 6 à 8 semaines [3]. On estime que dans la seconde moitié du mois de juin 2021, elles et ils seront devant les côtes européennes.

À partir de ce 15 avril 2021, depuis les 12 caracoles zapatistes, nos compañer@s des bases d‘appui réaliseront des activités pour saluer la délégation zapatiste qui, par mer et par air, se rendra vers la géographie appelée « Europe ».

Dans cette partie de ce que nous avons appelé « La traversée pour la vie, chapitre Europe », les délégué.es zapatistes rencontreront celles et ceux qui nous ont invité.es pour parler de nos histoires mutuelles, de nos douleurs, de nos rages, de nos réussites et de nos échecs. Jusqu’à présent, nous avons reçu et accepté des invitations des pays suivants :

Allemagne,
Autriche,
Belgique,
Bulgarie,
Catalogne,
Sardaigne,
Chypre,
Croatie,
Danemark,
Slovénie,
État espagnol,
Finlande,
France,
Grèce,
Pays-Bas,
Hongrie,
Italie,
Luxembourg,
Norvège,
Pays basque,
Pologne,
Portugal,
Royaume-Uni,
Roumanie,
Russie,
Serbie,
Suède,
Suisse,
Turquie,
Ukraine.

  • -

À partir d’aujourd’hui, le Sous-commandant insurgé Galeano publiera une série de textes dans lesquels il vous parlera des membres de la délégation maritime zapatiste, des travaux réalisés, de certains problèmes que nous avons rencontrés, etc.

En résumé, nous sommes déjà en route pour l’Europe.

C’est tout pour le moment.

Depuis les montagnes du Sud-est mexicain.
Sous-commandant insurgé Moisés.
Commission Sexta de l’EZLN.

Mexique, avril 2021

source : Enlace zapatista

construccion.mp4 from Enlace Zapatista on Vimeo.

ceremonia.mp4 from Enlace Zapatista on Vimeo.


[1NdT : "semillero" : pépinière. Le semillero Comandante Ramona est un espace construit au sein du caracol de Morelia, l’un des 12 centres politico-culturels des territoires zapatistes, qui a notamment servi à accueillir les rencontres internationales des femmes qui luttent

[2Note CSPCL : Chan Santa Cruz, "la petite croix" ou la "croix qui parle", est le culte autochtone établi suite au soulèvement insurrectionnel maya de 1847. De 1850 à 1901, un véritable état maya s’était mis en place sur toute la partie de la péninsule du Yucatan appelé aujourd’hui le Quintina Roo, voire même au-delà. Malgré la terrible extermination dont les mayas insurgés ont alors été victimes durant cette période - évalué à plus de 200 000 morts - le culte de Chan Santa Cruz a perduré depuis lors, et donne lieu chaque année à des festivités traditionnelles dans les villages mayas du Yucatan.

[3Note CSPCL : La date du 3 mai est hautement symbolique, car c’est le 3 mai 1518 que le conquistador espagnol Juan de Grijalva, à la recherche d’esclaves, débarquait sur l’île de Cozumel, rebaptisée "Santa Cruz de Puerta Latina", et où eu lieu la première messe catholique sur des terres mexicaines. C’est également le 3 mai 1901 que l’armée fédérale mexicaine envahissait et détruisait "Chan Santa Cruz", la capitale de l’Etat maya rebelle, après cinquante ans d’affrontements militaires. C’est enfin ce 3 mai 2021 que Lopez Obrador, actuel président du Mexique, prétend demander pardon aux peuples mayas pour la guerre d’extermination menée contre eux par le gouvernement mexicain durant toute la seconde moitié du 19e siècle. Avec toute l’hypocrisie de la construction, par le même gouvernement, du "tren maya", gigantesque mégaprojet de réaménagement capitaliste de tout le sud-est mexicain.